OBJECTIFS

 

Objectifs de LAVAMINE 

La recherche scientifique dans le domaine de la valorisation des ressources minières a connu un développement technologique au niveau du secteur minier, des industries verrières, métallurgiques, céramiques et matériaux de construction. Les techniques ou procédés minéralurgiques permettent de séparer les minéraux utiles de la gangue stérile en se basant principalement sur les propriétés physiques, physico-chimiques et chimiques des minéraux à savoir :
• Les techniques de concentration gravimétrique, de par leur coût relativement modéré et leur impact réduit sur l’environnement, sont toutes indiquées pour le traitement des minerais ainsi que des déchets miniers.
• Plusieurs thèmes de recherche sont orientés actuellement vers d’autres techniques de séparation telles que la séparation magnétique, électrostatique, optique, pneumatique et radiométrique.
• La flottation étant un procédé physico-chimique largement utilisée à l’échelle industrielle néanmoins elle génère des polluants chimiques lors de la séparation des minéraux utiles (Pb, Zn, Cu, Ag, …). Ce procédé utilise certaines réactions chimiques (Xanthates, sulfures de sodium, sulfates de cuivre, les acides, …) qui sont parfois très toxiques, le recyclage des eaux polluées nécessitent une épuration ultérieure et les rejets solides une revalorisation des métaux lourds.
• le traitement chimique ou lixiviation des minerais complexes (or, argent, uranium, terres rares,…) permet d’extraire et de récupérer les minéraux finement disséminés.
Enfin, les exploitations minières à ciel ouvert et souterraines soulèvent de sérieuses inquiétudes environnementales. En effet, l’une des caractéristiques de l’industrie minière est l’impact négatif des Exploitations sur l’environnement, à savoir : les nuisances dues à l’exploitation, au traitement et à L’évacuation des matériaux ou des minerais, les atteintes au paysage pendant l’exploitation, la Pollution des eaux, des sols et de l’air.

  crsict 2014: crsict.univ-annaba.dz